Accueil // National // La nouvelle loi anti terroriste: « assassin avant d’avoir tué »

La nouvelle loi anti terroriste: « assassin avant d’avoir tué »

Doit on ou non se réjouir de cette nouvelle loi émanent du parlement ?

Cette loi offre des possibilités d’action élargies en terme d’interpellation de terroristes potentiels. Un français allant s’entraîner dans un camp à l’étranger, même si il n a commis aucun crime sur le sol français, sera poursuivi pour association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste, puni de 10 ans de prison et de 225 000 euros d amende. Mais qui décide de la définition d’entreprise terroriste?
En commission mixte paritaire, députés et sénateurs ont réintroduit l’incrimination des actes de recrutement, même non suivis d’effet, que l’Assemblée avait supprimée.
Un nouvel article a été introduit par le gouvernement, créant les mentions « victime du terrorisme » et « mort pour le service de la Nation », visant notamment les victimes de Mohamed Merah et de l’attentat de Karachi.

Le projet de loi, qui a été examiné selon une procédure accélérée (une seule lecture par chambre), prévoit également de prolonger les dispositions temporaires de la loi du 23 janvier 2006, permettant notamment de surveiller des données téléphoniques et sur la toile.

L’UMP, les verts et le PS soutiennent ce projet. Les seuls a s’y opposer sont les députés communistes.

Tags: , , , ,

Donner votre avis

Copyright © 2011 laic.info. Tous droits réservés.
Conception Laicactif.