Accueil // National // Humour: Maitre Malik Douaoui estime que « contraindre un musulman à manger du porc est illégal » en France

Humour: Maitre Malik Douaoui estime que « contraindre un musulman à manger du porc est illégal » en France

Dans la tribune du figaro du 31 juillet 2012, maitre  déclare, concernant le licenciement de quatre moniteurs musulmans pratiquants en charge d’enfants ayant pratiqué le Ramadan (jeûn du levé au couché du soleil):
« Le contrat des moniteurs stipulait qu’ils avaient l’obligation de se restaurer et de s’hydrater. L’employeur a-t-il un comportement discriminatoire? Je ne le crois pas, car il ne le fait pas pour interdire le ramadan, mais pour des raisons de sécurité des enfants, ce qui est légal. Les contraindre à manger du porc ou boire du vin aurait été illégal, islamophobe.« 

Cher maître, il n’y a aucune illégalité dans le fait de servir du porc à un musulman – l’illégalité est éventuellement dans la « contrainte »  - mais dans ce cas là, de quel forme serait la contrainte ?
Ligoter la personne et lui mettre du cochon dans la bouche?  Lui forcer à manger du poulet, même halal, n’enlèverait rien à la contrainte.

La contrainte serait elle l’absence d’alternatives dans le menu proposé?
Allons bon un peu de bon sens !

En France il n’est pas illégal de servir du porc à un musulman, ni de lui servir un verre de vin. Par contre, ça l’est en Arabie Saoudite. Les citoyens saoudiens qui souhaitent boire, sont donc eux – contraints – à se faire discrets, à acheter leurs bouteilles de whisky en les cachant dans des sacs en plastique noir et en rasant les murs.

Parce que vous êtes avocat, il est de votre devoir d’informer les citoyens de leurs réels droits et non de règles inspirées du régime de la Charia, dans lequel les lois interdisent effectivement, la consommation de porc et d’alcool.

En France la laïcité n’est pas une guerre menée contre la religion ni l’expression d’une quelconque peur. Non, la France n’a pas peur   »d’une société qui reconnaîtrait une liberté religieuse ».  La France reconnait la liberté religieuse, si elle est pratiquée d’une manière responsable, ethnique et en conformité avec les règles de la société civile et non les règles issues d’un hypothétique droit divin.

Il y a bien mise en danger de la vie d’autrui dans cette affaire.

 
Mehdi Dupresne-Khabi

 

Tags: , , , , , , ,

Donner votre avis

Copyright © 2011 laic.info. Tous droits réservés.
Conception Laicactif.