Accueil // National // Quand un membre des Freres Musulmans vient expliquer la laicité aux lycées

Quand un membre des Freres Musulmans vient expliquer la laicité aux lycées

Le chantre islamiste de la laicité

Dans l’article de lamontagne.fr Tarq Oubou, un membre actif de la mouvance radicale des Frères Musulmans, tente d’expliquer à nos jeunes lycéens comment interpréter le concept de la laïcité.
Le discours politiquement correct de Tareq Oubrou est particulièrement chantant à nos oreilles : «La laïcité n’est pas une croyance à côté d’autres croyances. Elle embrasse toutes les tendances philosophiques […]. C’est un cadre dans lequel se rencontrent et s’expriment des convictions religieuses au sein de l’espace public. »
Cependant, ne serait ce que dans cette phrase anodine, on peut noter l’idée de  « l’expression de convictions religieuses dans l’espace public ».

Il nous semble important de rappeler que pareillement à ses confrères, tels que Tariq Ramadan ou (voir notre article), Tariq Oubrou souffre lui aussi du syndrome du double discours.
Car en effet, quand il s’agit de définir sa ligne idéologique devant un autre public, le discours change drastiquement:

L’imam Oubrou, qui affirmait il y a quelques années à ses fidèles qu’il était de leur devoir de contribuer à restaurer le Califat en considérant les frontières des États « hérétiques »:

« La politique des musulmans ce n’est pas la politique des autres, la politique des autres est construite sur le mensonge« 

Et à cela il ajoute:
« L’islam est une organisation c’est un ordre des choses qui touche à tous les phénomènes et à tous les champs de la vie […] cette notion a suscité la surprise de la communauté, parce que pour beaucoup de musulmans l’islam est réservé aux vieux, est réservé aux mystiques, dans un petit coin de la mosquée,  en dehors de la mosquée tu peux vivre ta vie. L’islam comme le veut le Coran touche à tous les domaines de la vie. C’est un Etat, c’est un pays […] il regroupe toute la communauté dans une géographie. Il n’y a pas de frontières […] la frontière entre deux pays est une hérésie méprisable en islam. Les Frères musulmans ne reconnaissent pas les frontières entre les peuples musulmans. »

Cette idéologie politique provient directement de la charte des Frères Musulmans d’Egypte:
« il est dans la nature de l’Islam de dominer, d’imposer sa loi à toutes les nations et d’étendre son pouvoir dans le monde entier». (Hassan al-Bannâ’, charte des Frères Musulmans).

 

Tareq Oubrou n’hésite pas d’ailleurs à compter Hassan Al Banna le fondateur des Freres Musulmans, parmi ses références dont il fait la promotion dans ses conférences (voir lien):

Dans un livre d’entretiens avec Leila Babès, Loi d’Allah, loi des hommes (Albin Michel), Tareq Oubrou cite ses références doctrinales « je n’hésite pas à m’inspirer de tous les courants islamiques anciens ou modernes : salafisme, soufisme, mutazilisme, Frères musulmans. Dans chaque courant il y a du positif et du négatif. Hassan al-Banna, à ce titre, reste pour moi l’un des personnages qui m’ont le plus marqué avec Shafi’î, Ghazali, Ibn Arabi, Ibn Taymiyya et d’autres» Leila Babès, Tareq Oubrou, Loi d’Allah, loi des hommes, Albin Michel, 2002 p.43

Tareq Oubrou a aussi d’étranges fréquentations, comme le national-socialiste Alain Soral. Un homme aux propos souvent extrêmement violents et proches des milieux antisémites pétainistes et des milices islamistes du Moyen Orient.
Tareq Oubrou n’a d’ailleurs pas hésité à adapter son discours dont le contenu semble alors faire la promotion du nationalisme le plus obtus lors de la conférence suivante:

Tareq Oubrou et Alain Soral:

 

Tareq Oubrou a la confiance d’Alain Juppé en tant qu’Imam de Bordeaux. C’est à se demander si l’UMP a pris le temps de chercher un imam modéré, avant de proposer à la direction idéologique de la mosquée locale quelqu’un d’autres qu’un imam formé au moyen orient. L’UMP nous avait parlé d’un « islam de France »: où sont ces imams français formés à l’école de la République? Tareq Oubrou n’a malheureusement rien d’un imam de France.

Il serait particulièrement intelligent de la part des bordelais d’interpeler leur maire sur le passif et la doctrine de cet imam aux références et fréquentations pus que douteuses.

A ce propos, un collectif vient de se créer pour manifester le refus des bordelais à la cession d’un terrain à un imam salaphiste:

le marocain Mohammed Habri (Photo Sud-Ouest) Imam salaphiste bordeaux Ouest Une partie de la communauté musulmane bordelaise « lui reproche d’être dans la mouvance des salafistes », soit l’une des branches les plus radicales de l’islam. Toujours selon des membres de l’AMG (Association musulmane de la Gironde),  Mohammed Habri dirigerait « une mosquée clandestine », située à son domicile, dont l’imam aurait été un « ancien prisonnier de Guantánamo » ! Notre consœur, Caroline Campagne, conclut son article de façon amère « en quittant les lieux, il faut se rechausser. Et seulement dire au revoir. Sans toucher un homme, si l’on est une femme ».

 

 

On se demande ce que fait Alain Juppé !

 

 

Source: Info-bordeaux

Tags:

3 Reponses to " Quand un membre des Freres Musulmans vient expliquer la laicité aux lycées "

  1. Vincent Pelbois dit :

    C’est tout-à fait cela. Bien expliqué dans le livre de Joachim Veliocas, qui n’a pas reçu de démenti. Il faudrait ouvrir les yeux de tous nos politiciens prétendument laïcs, et musulmanement corrects. L’Église catholique est mille fois plus laïque que ces partisans de l’Islam mondial. Car la laïcité, c’est le respect total de l’autre, qui n’est vraiment pas la mentalité de la Charia.

  2. Vincent Pelbois dit :

    C’est tout-à fait cela. Bien expliqué dans le livre de Joachim Veliocas, qui n’a pas reçu de démenti. Il faudrait ouvrir les yeux de tous nos politiciens prétendument laïcs, et musulmanement corrects. L’Église catholique est mille fois plus laïque que ces partisans de l’Islam mondial. Car la laïcité, c’est le respect total de l’autre, qui n’est vraiment pas la mentalité de la Charia.
    Je n’avais jamais envoyé aucun commentaire sur ce site, ce n’est pas un doublon.

  3. dit :

    Alain Juppé, comme beaucoup, court après les voix !
    Le malaise de la société face à ce nouveau phénomène d’islamisation il s’en contrefiche, prêt à tout pour endosser le frac de président,il ne voit pas, n’entend pas, ne parle pas. Le risque est grand de voir les extrêmes gagner de plus en plus d’élections un peu partout en Europe, sans que cela freine en rien la montée de l’intégrisme religieux. Triste, effroyable, désespérant.

Donner votre avis

Copyright © 2011 laic.info. Tous droits réservés.
Conception Laicactif.