Accueil // National // Jean Glavany défend la laïcité choisie par Dounia Bouzar

Jean Glavany défend la laïcité choisie par Dounia Bouzar

 

jean Glavany

Jean Glavany, ancien ministre de l’agriculture et de la pêche sous le gouvernement Jospin, actuellement député de la 3ème circonscription des Hautes Pyrénées et membre actif du Parti Socialiste où il occupe le poste de « Secrétaire national à la laïcité » nous propose aujourd’hui un nouvel essai afin de soutenir sa vision très personnelle de la laïcité. En effet, dès 2005 Jean Glavany déclarait: « Aujourd’hui, être un bon laïc, c’est encourager la construction de mosquées en France ». La Nouvelle République des Pyrénées, 21 décembre 2005.
Quelle est cette nouvelle forme de laïcité où l’Etat finance des lieux de cultes?
Dans un essai sur le thème, datant d’octobre 2011 intitulé   , Glavany choisit Dounia Bouzar, anthropologue du fait religieux, pour encadrer cette nouvelle application de la laïcité.
Si l’on se penche un tant soit peu sur les convictions de Dounia Bouzar, on découvre qu’elle s est prononcée dès 2006 contre la loi interdisant le voile à l’école, contre la loi pénalisant le port du niqab dans les lieux publics, et récemment contre l’interdiction de porter le voile dans les crèches pour enfant (loi crèche baby loup). Elle n’hésite pas d’ailleurs à offrir sur internet trop zélé ou bien encore proposer un essai « Allah, mon boss et moi » aux éditions Dynamique Diversité.

Dounia Bouzar a notamment oeuvrée avec force pour implémenter des salles de prières au cœur des grands groupes et entreprises françaises. Un travail de lobbying non négligeable peut être ainsi imputé à cette infatigable militante, laquelle se trouve aujourd’hui à la tête de la question « laicité » du think-tank Tera nova permettant la future application de la laïcité en France. Dounia Bouzar cherche à rompre avec la non-implication de l’Etat dans le fait religieux, incarné dans la notion de laïcité, jusqu’à lors admise par tous depuis plus de cents ans. Tout cela au nom d’une certaine « fraternité ».
Ainsi, sans lésiner sur les moyens, Dounia Bouzar s’emploie aujourd’hui à convaincre le français de la rue, dans le cadre d’une tour de France habillé du manteau de la fraternité. Ce tour appelé « Diversité des convictions, laïcité et cohésion citoyenne » se fera au volant de « la caravane de la laïcité » . Vaste programme.

 

Dounia Bouzar

Elle sillonnera les villes de Grenoble, Paris, Lille, Strasbourg, Nantes, Bordeaux et proposera des conférences-débats dont elle sera l’interlocutrice exclusive. Convictions en bandoulière, elle va s’exercer à démonter tout argument en provenance du tout un chacun – grand public, élus, managers, responsables associatifs et éducatifs. Quel meilleur exercice que le débat pour affiner ses arguments?

Dounia Bouzar part « en croisade » pour une laïcité au service du financement d’établissement culturelo-religieux, comme elle l’explique dans le Guide pratique de la laïcité (page 36):

Fiche « BONNE PRATIQUE »
L’Institut des cultures d’islam (ICI) de Paris

Pour ceux qui ne connaitraient pas l’Institut des cultures d’Islam – lequel va couter plus de 30 millions d’euros aux parisiens – propose une visite sur son site officiel:

Mais l’Institut des Cultures d’Islam connait aussi ses détracteurs. Ces opposants se sont d’ailleurs réunis en association de contribuables sous le nom de l’Udcc dont le site est:
http://udccfrance.fr/

Selon l’udcc.fr, l’Institut des Cultures d’Islam semble être en réalité, une mosquée financée par les fonds publics. l’udcc dénonce les méthodes utilisées par le maire de Paris, monsieur Delanoé, lequel aurait séparé, désossé, la structure classique d’une grande mosquée pour en extraire artificiellement des éléments distincts qu’il a étiqueté  « culturels » ou  « cultuels ». Résultat, la mairie prend en charge comme à son habitude la culture (hamam, patio, salle de conférence, école d’arabe et de culture islamique, etc..) c est à dire 85 % de l’Institut des Cultures d’islam , et les futurs bénéficiaires de la mosquée (ou de l »Institut des Cultures d’Islam) n’auraient plus qu’à payer la partie cultuelle, c est à dire la salle de prière. Ce modèle de financement d’un nouveau genre est loué par le Guide pratique de la laïcité de Jean Glavany et Dounia Bouzar.

 

Jean Glavany et Dounia Bouzar forme un tandem efficace qui semble recevoir l’approbation d’une partie de la gauche.

Il semble cependant sur que cette offensive contre la laïcité ait pour objectif de séduire un certain type d’électorat religieux.

Mais n’est ce pas la pire des torsions que puisse faire le parti socialiste à la notion républicaine de laïcité  ?

 

Romain Rosenthal pour laic.info

 

 

Tags:

1 Reponse to " Jean Glavany défend la laïcité choisie par Dounia Bouzar "

  1. dit :

    Dounia Bouzar est-elle encore crédible si cette information s’avère exacte ? Manuel Vals n’a t’il pas déclarer la guerre aux Frères Musulmans ?

    http://www.europe-israel.org/2015/12/dounia-bouzar-membre-de-la-confrerie-des-freres-musulmans-touche-900-000-e/

Donner votre avis

Copyright © 2011 laic.info. Tous droits réservés.
Conception Laicactif.