Accueil // MONDE // Egypte: les militaires cèdent le pouvoir aux Freres Musulmans

Egypte: les militaires cèdent le pouvoir aux Freres Musulmans

Contestation de la rue contre l'armée egyptienne

Le SCAF (régime de transition géré par les militaires) se préparent à déposer les rênes du gouvernement pour  les remettre aux Frères musulmans, le plus tôt possible.

Egypte – L’armée annonce la tenue d’une élection présidentielle avant juin 2012

Dans une allocution télévisée très attendue en Egypte, le maréchal Hussein Tantaoui, représentant contesté du Conseil suprême des forces armées (CSFA) qui dirige le pays, a annoncé, mardi 22 novembre dans la soirée, une série de concessions aux revendications des manifestants réunis à nouveau depuis vendredi place Tahrir, au Caire.

Il a ainsi annoncé la tenue d’une élection présidentielle  »avant la fin juin 2012″ et a assuré que l’armée était prête à organiser un référendum sur le transfert du pouvoir aux civils.  »L’armée ne veut pas le pouvoir », a assuré le maréchal Tantaoui à la télévision égyptienne, ajoutant qu’elle était  »prête à remettre les responsabilités immédiatement, si le peuple le souhaite, à travers un référendum populaire ».

L’armée s’est déjà engagée ces derniers mois à remettre le pouvoir aux civils une fois qu’un nouveau président serait élu. L’échéance de la mi-2012 pour la présidentielle est plus proche que celles souvent évoquées (fin 2012, voire 2013) faute jusqu’à présent de calendrier précis. L’ancien homme de confiance du président déchu Hosni Moubarak a par ailleurs confirmé que les législatives, dont la première phase doit débuter lundi 28 novembre, auraient lieu dans les délais prévus en dépit de la grave crise politique que le pays traverse.

Les dirigeants militaires étaient restés en place jusqu’à ce qu’une nouvelle, constitution soit  rédigée et qu’un président acceptable pour le peuple égyptien soit élu.

Mais les généraux semblent avoir désespéré de voir l’Egypte restée sur pieds après de 12 mois de révolte et semble-t-il et sont désireux d’échapper au plongeon du pays dans le chaos, l’effondrement économique et les incertitudes d’une guerre qui se profile au Moyen-Orient.

Mohamed maréchal Tantaoui dirige le SCAF et n’est pas résolu à attendre pour les deux prochaines étapes de la transition « démocratique » à venir.  – même si cela signifie la remise de l’Egypte sur un plateau d’argent aux Frères musulmans.

Les  partis islamistes ont dominé les trois tours des élections législatives.

Selon les sources de renseignement de DEBKAfile – Tantawi aurait déjà conclu un accord pour remettre les pouvoirs présidentiels qui lui sont conférés à titre provisoire au président entrant au Parlement, dont le choix appartient à la Confrérie.

 

Conséquence pour l’Europe?

A priori, les Frères Musulmans vont intensifier les pressions sur les institutions internationales et sur les laïcs, afin d’injecter de nouveaux éléments de la charia, prévu selon l’accord Euro-Pétrole(1968).
Depuis bientôt une année, la confrérie des Frères Musulmans a récupéré le pouvoir en Égypte, en Libye, en Tunisie.

Rappelons la rencontre entre les Freres Musulmans et les Mollahs iraniens:
http://laic.info/2011/03/international/egypte-les-freres-musulmans-creent-le-parti-de-la-liberte-et-de-la-justice

 

Alexandre Vouillet pour Laic.info

Source: Debkafile

Tags: , , , , , ,

Donner votre avis

Copyright © 2011 laic.info. Tous droits réservés.
Conception Laicactif.